CoeurItalien

indemnisation-retard-de-vol

Le retard d’un vol constitue une véritable contrariété pour les passagers. Outre le désagrément occasionné, cela peut engendrer des frais supplémentaires non négligeables. Heureusement, la réglementation européenne protège vos droits en tant que voyageur aérien. Vous pouvez prétendre à une indemnisation financière de la part de la compagnie aérienne responsable du retard.

Quand avez-vous droit à une indemnisation pour retard de vol ?

Selon la réglementation européenne, vous êtes éligible à une indemnisation via des mécanismes comme celui de https://delayed.co/, si votre vol au départ ou à l’arrivée dans l’UE accuse un retard d’au moins 3 heures par rapport à l’heure d’arrivée initialement prévue.

La cause du retard importe peu, que ce soit un problème technique, des conditions météorologiques défavorables ou toute autre raison inhérente à la compagnie. Seuls les cas de circonstances extraordinaires comme les grèves du contrôle aérien ou les éruptions volcaniques peuvent dégager la responsabilité du transporteur.

Rassembler les preuves du retard

Pour faire aboutir votre réclamation, vous devez disposer de preuves tangibles du retard subi. Les documents essentiels sont les cartes d’embarquement, les récépissés de l’enregistrement des bagages et l’itinéraire confirmé du vol où figurent les horaires prévus. 

Prenez date et heure de l’arrivée réelle à l’aéroport de destination. Les photographies des écrans d’affichage de l’aéroport constituent une excellente preuve visuelle du retard. Conservez également les justificatifs des frais annexes engagés (frais de restauration, d’hébergement…). Si possible, récupérez le motif officiel du retard communiqué par la compagnie aérienne ou ses agents. Cela permettra de vérifier si la raison invoquée relève bien de circonstances extraordinaires l’exemptant de son obligation d’indemnisation.

Réclamer votre dédommagement auprès de la compagnie

Dans un premier temps, vous devez effectuer une réclamation écrite directement auprès du service consommateur de la compagnie aérienne en cause. Vous pouvez utiliser le formulaire de réclamation disponible sur leur site web ou envoyer un courrier recommandé avec accusé de réception.

Dans votre réclamation, mentionnez tous les détails du vol en retard : numéro de vol, date, lieu de départ et d’arrivée, nombre d’heures de retard à l’arrivée. Joignez les pièces justificatives : cartes d’embarquement, confirmation de réservation, factures des frais annexes. Expliquez de manière factuelle les raisons pour lesquelles vous considérez avoir droit à une indemnité en vertu de la réglementation européenne. Ne vous montrez ni agressif ni menaçant, mais ferme sur vos droits. Indiquez le montant que vous réclamez. 

Saisir l’organisme national de protection des consommateurs

Si la compagnie aérienne rejette votre demande d’indemnisation ou ne donne pas suite, vous pouvez faire appel à l’organisme officiel de votre pays chargé de l’application de la réglementation européenne sur les droits des passagers aériens. En France, il s’agit de la Direction Générale de l’Aviation Civile (daC). Vous déposerez un dossier de réclamation en ligne ou par courrier, comprenant votre demande motivée, les pièces justificatives du retard et la preuve du refus ou de l’absence de réponse de la compagnie.

L’organisme compétent engagera alors une procédure de médiation avec le transporteur aérien afin de tenter de trouver un accord amiable. En cas d’échec, il rendra une décision formelle sur votre droit à indemnisation.

Vous pouvez également tenter de négocier un accord à l’amiable directement avec la compagnie sur proposition de l’organisme médiateur. Un règlement à l’amiable peut s’avérer plus rapide qu’une procédure juridique.